Le Chien de garde

La souveraineté ou la crise économique?

Posted in Partis politiques provinciaux by Le Chien de garde du Québec on juin 14, 2009

Logo Chien de garde du QuébecLe Chien de garde s’est senti dans l’obligation de produire un commentaire sur une série d’événements qui se passent dans la politique québécoise depuis quelques semaines. Ledit événement est la tentative désespérément futile du Parti Québécois de relancer le projet souverainiste, et ce, à toutes les sauces possibles… contre les déboires de la Caisse de dépôt et placement du Québec… contre le réchauffement climatique… contre les sables bitumineux… contre la crise économique… tant qu’à faire, autant être indépendant pour régler la pandémie du sida ou le problème de la faim dans le monde!

Ce que le Chien de garde veut dire, c’est qu’il faut savoir être mesuré et logique dans la vie et que croire que l’indépendance nationale viendra régler tous les maux de notre société et faire du Québec le « plusss » meilleur pays au monde, c’est rêver naïvement en couleur. Si le Parti Québécois pense que c’est de cette façon qu’il montrera à la population québécoise qu’il représente l’autre option capable de gouverner notre province, il se trompe lourdement et mérite amplement de continuer ses petites galères contre-productives sur les bancs de l’opposition.

Un parti d’opposition et, de surcroit, surtout celui qui forme le groupe officiel doit être capable de présenter un projet de société avec une vision et des solutions sensées aux problèmes réels et concrets que la population connaît à tous les jours. Aujourd’hui, le 14 juin 2009, il me semble que ce n’est pas l’indépendance qui est au sommet de ce palmarès, mais plutôt des solutions qui feraient en sorte que le Québec ressorte plus fort et plus vite de la crise économique actuelle. Or, il est très surprenant de voir une femme comme Pauline Marois, qui se dit terre-à-terre et connectée avec la population, être si loin de cette réalité qu’elle décrit comme la sienne en politique.

Un petit conseil utile au Parti Québécois et à sa « cheffe » qui espèrent ardemment mettre en déconfiture le Parti libéral du Québec et Jean Charest afin de former le prochain gouvernement … cela sera uniquement possible si vous mettez réellement de côté votre article 1 et toutes ses ramifications en petits caractères, dans les oubliettes si possible. La population n’est pas crédule au point de vous croire lorsque vous affirmez que l’indépendance règlera tout et surtout qu’elle leur mettra plus d’argent dans les poches…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :