Le Chien de garde

Un séisme politique au Canada

Posted in Culture et identité, Parti politique fédéraux, Politique fédérale, Société by Le Chien de garde du Québec on mai 7, 2011

Le 2 mai dernier, un séisme d’une magnitude sans précédent a fait trembler les plaques tectoniques de la politique canadienne, et ce, comme on a rarement l’occasion de voir cela dans une existence. Une telle élection avec ses résultats ne survient que tous les 20 ou 25 ans et chaque fois, il s’agit d’un tsunami ramassant tout sur son passage pour laisser un paysage complètement différent par après.

Le PCC que l’on disait d’eux qu’il ne serait jamais majoritaire – puisque les Canadiens ont trop peur des conséquences qui viendraient avec – le sont devenus. Le PLC, pour ce parti heu… – bien que cela soit dommage en soi puisqu’il s’agit d’une grande institution ayant profondément marqué notre façon moderne de vivre – on se doutait que ce serait une défaite pour eux, mais au grand jamais d’une telle ampleur. C’est un peu la même chose avec le Bloc québécois puisque personne, absolument personne – les journalistes, les citoyens, les autres partis et eux autres mêmes – n’aurait pu prédire cette désaffection monstre de leurs rangs et conséquemment leur quasi-disparition de la carte électorale. Pour le grand gagnant québécois de ces élections, soit le NPD, c’est un peu différent puisque le Chien de garde est d’avis que ce parti n’a que repris ce qui lui aurait appartenu de soi depuis bien longtemps si cela n’avait pas été de la présence du Bloc et de leur discours les identifiant comme seul rempart politique pour les citoyens de la Belle Province.

Nous avons fait élire 58 députés orange ce soir sismique du 2 mai 2011, un record et une primeur sans précédent dans l’histoire de notre province et de ce parti. Tous les deux, selon notre humble avis, sont comme des âmes sœurs qui étaient séparées et qui viennent de se retrouver. Les deux partagent des valeurs, des principes et des idéaux sociétaux suffisamment similaires pour se retrouver dans la zone du spectre politique, soit le centre-gauche très prononcé. Les deux croient en la justice sociale, la redistribution de la richesse et un fardeau moins lourd pour les familles. Ils mettent la protection de l’environnement et le mieux-être collectif par l’amélioration des services aux citoyens et par un souhait d’interventionnisme de l’État. De ce point de vue, on pourrait dire la même chose des Québécois et du Parti libéral du Canada et ce serait très vraisemblable et logique. Par contre, la différence avec le NPD et le PLC – à part le fait que le deuxième est plus au centre évidemment – tient plus de la méfiance et de la colère encore présentes des citoyens du Québec contre les rouges, et ce, pour évidemment le scandale que l’on connaît tous…

Une autre chose que le Chien de garde du Québec voudrait mentionner à propos de cette élection et c’est à propos du comportement des perdants. André Pratte, de Cyberpresse, a publié une excellente chronique à ce sujet qui peut se résumer ainsi… « Arrêtez donc de chercher des poux partout et comprenez enfin que les électeurs ont rejeté massivement ce que vous leur offriez comme programme et comme vision de société. Commencez donc tant qu’à y être à refaire vos devoirs et à trouver réellement ce que le Québec veut et aspire comme modèle de société au lieu de critiquer sa manière de voter. Les citoyens ont toujours raison lorsqu’ils votent. »

Finalement, on ne peut que féliciter les grands gagnants de cette soirée électorale et les avertir que maintenant qu’ils sont les représentants du Québec, nous les aurons à l’œil, et ce, autant pour les féliciter que pour les inviter à se corriger.

Telle est l’opinion du Chien de garde du Québec relativement à cette excitante élection et ses résultats hors du commun pour le Québec.

Source :

PRATTE, André (2011). « L’erreur des électeurs?», article publié sur Cyberpresse, édition du 7 mai [en ligne], http://www.cyberpresse.ca/place-publique/editorialistes/andre-pratte/201105/06/01-4396905-lerreur-des-electeurs.php (page consultée le 7 mai 2011).

Publicités

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Yves Claudé said, on mai 9, 2011 at 3:22

    “Je te plumerai le bec” …

    La moindre des choses de la part des dirigeants et élus du NPD, c’est qu’ils arrêtent de nous bercer d’illusions … voire de mensonges …, que ce soit en matière linguistique et culturelle, ou en matière sociale (avec un refrain déjà usé sur les familles, les travailleurs, etc., …) : aucun de ces politiciens aguerris ou amateurs n’a le courage de dire la vérité aux citoyens québécois.

    La vérité est, qu’au delà des fanfaronnades, le NPD a subi un double échec, de par l’élection d’un gouvernement conservateur majoritaire, et du fait que l’éventail de promesses sociales généreusement proclamées est entièrement caduque dans le nouveau contexte politique fédéral. Les “cassettes” ambulantes du NPD ronronnent à plein régime avec le même mantra: “on fera des propositions au gouvernement”… Merci de ne pas nous prendre pour des idiots !

    Les dernières élections ont bel et bien introduit au Québec un nouveau “cheval de Troie” fédéraliste couleur citrouille : il faudra voir à en disposer efficacement, et à le renvoyer à ses maîtres, les orangistes de Toronto !

    Yves Claudé – sociologue

    • Le Chien de garde du Québec said, on mai 19, 2011 at 10:33

      Notre réplique finale à ce point de vue difformé peut s’intituler « Hé vlan! Ce sera plutôt moi qui te plumerai le bec de façon définitive… »

      À moins que le Chien de garde ne se trompe sur votre cas et cela nous surprendrait beaucoup… Vous semblez vous afficher d’une façon peu subtile pour une mouvance passéiste que nous nommons la souveraineté. Par ailleurs, vous semblez être de ceux que cela ne vaut même pas la peine d’essayer de ramener à la raison puisque vous voyez tout à travers cette vision vraiment peu stratégique pour les Québécois.

      En premier lieu, sur le fait que le NPD aurait subi un échec double… le Chien de garde est en désaccord avec cela! Un parti qui passe de troisièmes oppositions à celle officielle, et ce, pour la première fois de son histoire… nous ne considérons vraiment pas cela comme un échec, mais plutôt une belle surprise pour eux et pour nous! Pour le deuxième échec, celui des promesses rendues supposément caduques du fait de l’élection d’un gouvernement majoritaire de droite… encore une fois, le Chien de garde ne peut que s’étonner qu’un universitaire comme vous puisse être dans l’erreur autant que cela! Le spectre politique canadien et québécois des 50 dernières années était celui allant des fédéralistes-souverainistes et là GROSSE SURPRISE… ce spectre n’a plus de raison d’être avec cette élection et d’autant plus encore du fait que l’appui à la souveraineté n’a jamais été aussi bas depuis plusieurs décennies. Le nouveau spectre politique plus « normal » sera alors le même que toutes les autres démocraties dans le monde…soit un qui se définit comme étant gauche-droite. Cela n’a jamais été aussi positif comme constat puisque la question nationale prenait toute la place du débat public et nous empêchait, de ce fait, de débattre d’autres défis d’autant plus préoccupants. On peut penser à la crise des finances publiques, le cynisme citoyen grandissant, l’éducation québécoise qui est sur la sellette pour ce qui est de la réussite du plus grand nombre ( adage de Madame Marois pour sa réforme de l’Éducation de 1997), la gestion durable de nos infrastructures et de l’environnement, l’étalement urbain, l’incapacité pour le Québec d’avancer avec des gros projets de société, l’amélioration de notre productivité, le nationalisme économique applicable avec le Plan Nord, etc.

      Tout ça pour finalement dire que c’est tout à l’avantage du NPD de maintenant se concentrer sur le paufinement et la diffusion à grande échelle de son programme, ses valeurs et ses principes puisqu’en étant l’opposition officielle, ils deviennent l’alternative à ce gouvernement. Étant presque certain de votre opinion politique, nous trouvons que vous manquez de mémoire puisque le Bloc et le PQ qui sont tous les deux dans l’opposition n’arrêtent pas de faire des propositions au gouvernement et où le mal… c’est justement cela le travail de l’opposition Mister!!!

      Pour terminer, vous êtes également dans les patates lorsque vous affiliez le NPD avec les orangistes de Toronto… Qui sont-ils premièrement ces oranges? Pour ce qui est du NPD, il tire ses origines dans l’Ouest canadien où il a déjà formé plusieurs gouvernements provinciaux (dont un aussi en Ontario). Il s’est constitué d’agriculteurs, de coopératives, d’ouvriers et de syndicalistes… Cela nous surprendrait d’ailleurs énormément qu’ils copinent avec les centres financiers politiques qui sont à Toronto… Ceci étant dit, je vois que votre culture politique est très déficiente et que votre compréhension de ces phénomènes qui nous arrivent vous échappe totalement… Coudonc, êtes-vous bouleversé par le drame du Bloc?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :