Le Chien de garde

Les Américains lorgnent sur le côté canadien pour leur réforme de la santé!

Posted in États-Unis, Culture et identité, Politique fédérale, Politique québécoise, Santé, Société by Le Chien de garde du Québec on juin 18, 2009

Logo Chien de garde du QuébecEn suivant le lien suivant (http://www.lactualite.com/blogues/obama/reforme-de-la-sante-pour-ou-contre-le-systeme-canadien), vous apprendrez que le système de santé canadien et, par extension, celui celui existant au Québec font l’objet d’un débat intense aux États-Unis pour la réforme de leur système de santé promis par Obama. D’un côté, il y a ceux qui regardent avec envie le système canadien avec son souci d’équité et d’égalité et, de l’autre, vous retrouvez les détracteurs de ce système qui affirment qu’au Canada, on soigne les gens comme des communistes et des socialistes. Pour le bénéfice de tous les lecteurs, voici donc un ABC très simple sur le système de santé canadien.

La Loi canadienne sur la santé, celle qui a forgé le système canadien, représente un choix de société qui a été fait pour l’intérêt commun de la nation canadienne. De plus, elle est aussi une partie constituante importante de la fondation sociale de notre pays et de chaque entité régionale le composant. Contrairement aux Américains qui ont toujours penché vers les droits payants, le Canada et ses provinces considèrent depuis bien longtemps que la santé est plutôt un droit acquis auquel la société a appris à s’attacher autant qu’aux droits et libertés fondamentales inscrits dans la Charte canadienne. Cependant, certains détracteurs auxquels le journaliste fait allusion dans son billet ont raison sur les lacunes du système de santé canadien. Ce domaine doit être la cible d’améliorations urgentes et continues afin d’être véritablement le reflet concret de la vision idéaliste qui était présente à ses balbutiements dans la société canadienne. Ces situations problématiques doivent être à prendre comme un défi pour l’innovation et l’efficience des façons de faire dans ce domaine, et ce, surtout afin d’en assurer la pérennité sur l’ensemble du territoire. Finalement, au lieu de privilégier constamment le privé comme solution passe-partout miracle, les autorités publiques compétentes devraient plutôt pencher d’abord et avant tout sur une réorganisation et une utilisation plus efficiente des ressources consenties à cette fin. Un petit conseil du Chien de garde du Québec… ce chantier devra faire l’objet d’un débat tous azimuts afin de pouvoir identifier des pistes de solution favorisant réellement la durabilité de notre système de santé, véritable acquis social pour les populations du Québec et du Canada… un système qui n’a franchement rien à envier à celui de notre voisin du sud!

C’est croire que même si on n’est pas parfait comme société, nous sommes quand même meilleurs que d’autres… C’est un débat dont l’issue n’est pas encore scellée chez nos voisins, en espérant qu’ils sauront faire les bons choix comme les Canadiens ont su le faire il y a bien longtemps.

Publicités