Le Chien de garde

Finalement, la concrétisation d’un beau projet pour le Québec!

Posted in Environnement, Partis politiques provinciaux, Politique québécoise, Société by Le Chien de garde du Québec on mai 9, 2011

Au mois de juin 2009, le Chien de garde du Québec avait publié un commentaire sur un excellent projet pour le Québec d’aujourd’hui et de demain. Ce dernier représentait et représente encore probablement le plus gros chantier de l’histoire de la Belle province et nous avons nommé le PLAN NORD.

Cette vision de notre empreinte légitime sur notre territoire, et d’une simplicité déconcertante à comprendre, représente malgré un défi colossal pour notre société. Implicitement, il vise le développement tous azimuts dans le respect du développement durable de tout ce qui se trouve au nord du 49e parallèle (soit plus de la moitié de notre territoire!), et ce, selon 3 axes principaux qui sont ceux économiques, énergétiques et récréotouristiques. Bien évidemment, il est censé se réaliser avec les populations nordiques qui devront en être les premiers bénéficiaires puisqu’il s’agit aussi de leur développement qui est question ici.

Pourquoi reparlons-nous encore de ce projet dans notre blogue? C’est principalement parce que le Gouvernement du Québec s’apprête demain (9 mai 2011) à lancer concrètement ce vaste chantier en faisant connaître ses nombreux tenants et aboutissants au grand public. Conséquemment, nous avons donc plusieurs objectifs déclarés avec ce présent billet. Ils sont : 1) de contribuer à faire connaître ce grand projet aux Québécoises et aux Québécois pour qu’ils soient eux aussi des chiens de garde proactifs; 2) de féliciter le gouvernement pour ce projet ambitieux et positif pour l’avenir de notre société; et 3) de l’avertir que nous l’aurons à l’œil dans son opérationnalisation puisqu’il s’agit d’un projet trop important pour les intérêts supérieurs de notre société pour qu’il soit bâclé ou dilué à une coquille vide comme bien d’autres projets antérieurs.  

Avec tous les défis sociétaux qui attendent le Québec de demain, nous n’avons pas le choix que d’explorer de nouvelles avenues prometteuses pour notre développement et le maintien de notre modèle de société. Que ce soit le vieillissement générationnel, la crise des finances publiques, le marasme sociétal dans lequel nous vivons actuellement, la gestion de nos avoirs durables et des nombreuses infrastructures stratégiques pour les générations futures, l’intégration professionnelle des nouveaux arrivants et des jeunes générations, la crise de confiance des citoyens envers le monde politique, etc. Tous ces défis méritent que nous nous efforcions de trouver des solutions innovatrices et créatrices de richesse et valeur ajoutée. Ne rien faire pour les relever reviendrait tout simplement à abandonner le Québec à un sort funeste et vraiment désolant lorsque nous connaissons tout le potentiel de cette société.

Pour avoir été au courant des détails généraux du projet avant son annonce de demain, nous ne pouvons être qu’en accord avec sa teneur et la vision qu’il propose d’opérationnaliser. Par ailleurs, nous souhaitons aussi féliciter le gouvernement provincial de Jean Charest pour cette belle initiative. Par contre, nous voulons aussi, du même coup, lui conseiller de bien ses devoirs de communication pour une fois… Ce serait pertinent pour le Plan Nord afin que toute la société Québécoise puisse être au fait de ce qui s’en vient et ainsi souscrire à ce vent de changement durable pour le Québec d’aujourd’hui et de demain. Ce serait là toute une réussite et une première pierre des nouvelles fondations de confiance entre les citoyens et leurs représentants élus.

Telle est l’opinion du Chien de garde du Québec à propos de l’annonce de la concrétisation du Plan Nord du gouvernement de Jean Charest.

Liens intéressants sur le sujet :

–          Article de Jocelyne Richer de  La Presse Canadienne et publié sur Cyberpresse à l’adresse suivante :  http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201105/08/01-4397320-charest-met-le-paquet-sur-son-plan-nord.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B42_acc-manchettes-dimanche_369233_accueil_POS7

–          Article du Chien de garde du Québec à propos de la première annonce gouvernementale de ce projet et publié à l’adresse suivante : https://chiendegarde.wordpress.com/2009/06/22/un-beau-projet-pour-le-quebec/

Publicités

Le phénomène du voiture-boulot-voiture-dodo des fourmis banlieusards

Posted in Environnement, Société, Transports by Le Chien de garde du Québec on juillet 6, 2009

Logo Chien de garde du QuébecUne migration temporaire de millions de petites fourmis québécoises dans la grande région de Montréal a lieu tous les jours des fourmilières des couronnes extérieures à la métropole des fourmis et vice-versa. La particularité de cette migration fourmilière est que toutes ces bestioles se déplacent à l’aide d’engins mécaniques et non à l’aide de leurs pattes. Par ailleurs, la migration a des conséquences négatives considérables pour l’ensemble de l’écosystème de la région de la métropole de ces bébittes. Les conséquences sont nombreuses et vont de la dégradation de l’environnement et de la santé générale, aux finances personnelles, aux congestions interminables des principaux axes routiers et au manque d’intérêt pour les alternatives à ce phénomène inquiétant.

Le Chien de garde a réfléchi sur ce sujet en regardant le nombre effarant et exponentiel de voitures avec un seul passager sur les principaux axes routiers autour de la ville de Montréal. Leur grand nombre a suffi pour le convaincre d’écrire! Par ailleurs, il n’est pas le seul à trouver cela inquiétant puisque de nombreux autres acteurs de notre société civile en sont préoccupés et parmi ces derniers, il y a la ville de Montréal, le gouvernement, les groupes environnementaux et de nombreux citoyens. Ce qui est surprenant en soi dans ce phénomène, c’est que malgré toute la bonne volonté verte des Québécois et Québécoises, ils sont encore une majorité à utiliser leurs voitures pour aller travailler lorsqu’il y a plusieurs alternatives qui sont déjà présentes.

Les alternatives présentes couvrent un vaste choix et parmi ces dernières, il y a, évidemment, les transports en commun qui couvrent une grande partie dans la région de Montréal. Par ailleurs, on peut aussi y ajouter le covoiturage, l’utilisation de services tels que Commuauto, la bicyclette (voir le Bixi à Montréal) ou même la marche pour ceux qui restent à une distance de leur lieu de travail qui s’y prête. De plus, les irréductibles, ceux qui ne veulent pas se séparer de leurs machines ou qui se sentent dépossédés d’une partie d’eux-mêmes sans elle, peuvent toujours considérer l’achat d’une voiture à faible consommation d’essence ou hybride.

En somme, si la conscience individuelle et le désir de contribuer à un monde meilleur pour les fourmis québécoises ne sont pas suffisants pour faire changer les pratiques de transport, les autorités fourmilières devront trouver un autre moyen de les y contraindre et de serrer la vis à ceux qui se complaisent à nager à contre-courant de cette évolution verte plus que nécessaire et urgente. Plusieurs mesures coercitives sont déjà en place, mais le gouvernement devrait aller encore plus loin en imposant, par exemple, un péage pour entrer dans Montréal ou même encore un alourdissement fiscal de type pollueur-payeur pour tous ceux qui, au contraire, continuent de se procurer et de conduire des véhicules extrêmement énergivores et polluants. Tel est l’opinion du Chien de garde sur ce sujet.

Liens intéressants:

http://montreal.bixi.com/accueil

http://www.communauto.com/

http://www.ecovoiturage.ca/?gclid=COP7yf-VwZsCFU1M5QodlX8IBw

Un beau projet pour le Québec…

Posted in Environnement, Partis politiques provinciaux, Politique québécoise, Société by Le Chien de garde du Québec on juin 22, 2009

Logo Chien de garde du QuébecMême si ce gouvernement provincial a fait des erreurs… on ne pourra pas dire qu’il n’a rien fait pour le développement à long terme du Québec. Il est évident que le travail est colossal et loin d’être complété, cependant, on ne peut pas dire qu’ils versent dans l’inactivité. Cette vidéo est le reflet d’un Québec que le Chien de garde veut voir devenir. Lorsque l’on a mentionné dans certains commentaires précédents qu’il fallait faire les bons choix pour notre société, ceci en est un très bon exemple que l’équipe éditoriale du Chien de garde vous invite à visionner!

http://www.plq.org/fr/video_grands_batisseurs.php

La grande illusion des Québécois!

Posted in Environnement, Politique québécoise, Société by Le Chien de garde du Québec on juin 22, 2009

Logo Chien de garde du QuébecLa grande illusion… c’est de croire que les Québécois et les Québécoises sont aussi verts dans leurs gestes que dans leurs paroles parce que c’est vraiment le contraste entre les deux… Certains viennent sûrement de tomber de leurs chaises en lisant la première ligne de ce commentaire… mais c’est la pure et stricte vérité. Le but n’est pas de faire le procès de tout le monde puisque ce serait, d’un, improductif et de deux, qui sont les auteurs du Chien de garde pour prétendre à un tel acte? Le but serait plutôt de faire ouvrir les yeux à quelques-uns et qui à leur tous les feront ouvrir à d’autre comme un effet domino.

Certains diront peut-être que le Chien de garde est un démagogue de lancer de tels propos, mais est-ce que ces derniers sont au courant que malgré tous les beaux discours de nos politiciens, de nos gens d’affaires et de toute la bonne volonté des Québécois et Québécoises, nous sommes la province qui produit le plus de déchets résiduels par habitant au pays. Selon François Cardinal, auteur du Mythe du Québec vert, nous produisons encore plus de déchets que la province qui est pourtant la risée environnementale du Canada soit l’Alberta. L’auteur de cet essai chiffre même à 62% l’augmentation des déchets au Québec entre 1994 et 2004. Prenons un autre secteur ou le Québec fait pâle figure et c’est celui du domaine du transport. C’est une problématique d’envergure puisque le nombre de véhicules augmente sans cesse sur nos routes et qu’il y a un faible financement et un manque de volonté politique criant de donner la priorité aux différentes alternatives de transports en commun dans les milieux autant urbains que ruraux. Les auteurs, comme beaucoup d’autres individus sensibilisés aux problématiques environnementales, pourraient continuer encore sur plusieurs pages le procès de tout le Québec, mais comme il a été mentionné plus haut, ce n’est pas le but ici de notre intervention.

Il faudrait plutôt que la population arrive à comprendre que dans une démocratie moderne comme la nôtre, ce sont eux qui détiennent le véritable pouvoir par l’intermédiaire de leur nombre et des médias. Par ailleurs, il faudrait aussi qu’ils puissent comprendre que les petits gestes comptent aussi si tout le monde y participe et sans oublier que le changement tant désiré et tant clamé sur toutes les tribunes ne peut survenir que du bas vers le haut. Les politiciens d’aujourd’hui n’auront jamais le courage de faire les actes qui s’imposent pour faire tourner le vent de bord et n’iront dans cette direction que s’ils y sont forcés par la volonté populaire. La journée que les Québécois décideront de commencer à être véritablement pro-environnement dans leurs façons d’être et d’agir et sans oublier dans leurs habitudes de tous les jours, le fruit sera mûr pour clamer haut et fort que nous sommes réellement verts et sans oublier qu’il sera mûr aussi pour forcer la main aux politiciens vers des gestes véritables pour une meilleure gestion de notre environnement et pour une meilleure application du développement durable. Tel est l’opinion du Chien de garde du Québec sur la nouvelle tendance verte mondiale qui déferle au Québec!

Un petit point bleu pâle…

Posted in Environnement, Société by Le Chien de garde du Québec on juin 20, 2009

Logo Chien de garde du Québec

 

 

 

 

 

 

Source : WIKIPEDIA : http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_point_bleu_p%C3%A2le  

« Regardez encore ce petit point. C’est ici. C’est notre foyer. C’est nous. Sur lui se trouve tous ceux que vous aimez, tous ceux que vous connaissez, tous ceux dont vous avez entendu parler, tous les humains qui ont existé et ont vécu leur vie. Toute la somme de nos joies et de nos souffrances, des milliers de confiantes religions, idéologies et doctrines économiques, tous les chasseurs et tous les cueilleurs, tous les héros et les lâches, tous les créateurs et destructeurs de civilisations, tous les rois et tous les paysans, tous les jeunes couples d’amoureux, toutes les mères et les pères, tous les enfants espérant, les inventeurs et explorateurs, tous les professeurs de morales, tous les politiciens corrompus, toutes les « superstars », tous les « guides suprêmes », tous les saints et pêcheurs de l’histoire de notre espèce ont vécu ici – une petite poussière suspendue dans un rayon de soleil.
…Il n’y a peut-être pas de meilleure démonstration de la folie des concepts humains que cette lointaine image de notre monde minuscule. Pour moi, cela souligne notre responsabilité de cohabiter plus fraternellement les uns avec les autres, et de préserver et chérir ce point bleu pâle, la seule maison que nous ayons jamais connue.
 » (Sagan, 1994)

Le Chien de garde du Québec vous présente aujourd’hui une photo et sa description qui parle d’elle-même… Il s’agit d’une photo présentant la planète Terre à plus de 6 milliards de kilomètres, soit à la sortie du système solaire. La photo a été prise par la sonde Voyager I en 1990 à la fin de sa mission. Il est possible d’apercevoir la planète puisqu’à ce moment précis où la photo a été prise, la face montrée était sur le côté de l’océan Pacifique. 

Pourquoi cette photo et ce commentaire, vous vous dites ?

Le Chien de garde tenait à vous la présenter puisqu’il s’agit d’une photo qui l’inspire à chaque jour de son existence et en qui il puise une partie de ses convictions les plus profondes. Avouez quand même que voir la planète sous cet angle, cela fait réfléchir énormément…

Ce que le Chien de garde croit, c’est que cette image montre à quel point nous sommes insignifiants dans l’univers et surtout à quel point il est urgent que l’humanité comprenne comme le disait si bien un certain président américain il y a plus de 50 ans… « nous habitons tous la même petite planète, nous respirons tous le même air et nous voulons tous un avenir meilleur pour nos enfants » (Kennedy). Elle nous permet de voir aussi que nous sommes vraiment ignorants et stupides dans notre compréhension véritable de ce qu’il faut faire pour protéger notre planète et sa riche biodiversité. Qui est l’humain pour vouloir tout démolir autour de lui au nom d’un supposé dieu de la croissance économique perpétuelle ? Qui sommes-nous pour pouvoir sceller ainsi si tragiquement le destin de millions d’autres espèces vivantes ?

Nous voulons tous notre maison avec une chambre pour chacun des enfants et une grande cour, deux voitures dans l’entrée, un chalet où s’évader du stress quotidien ainsi que des semaines de vacances dans le sud… Nous voulons tous bien manger, tous bien vivre et tous bien vieillir… Avons-nous seulement conscience que notre mode de vie ou notre souhait d’existence est principalement le problème qui risque notre perte commune. L’empreinte écologique que chacun laisse durant sa vie en est le principal témoin : il est prouvé que si toute la planète vivait avec le style de vie de l’Amérique du Nord (donc, les Québécois aussi), il faudrait environ 6 planètes comme la Terre pour subvenir à nos besoins. Incroyable et écoeurant en même temps !

Les solutions sont pourtant à notre portée à tous… impliquez-vous dans votre communauté et dans votre société pour que chaque petit geste ait une grande portée, éduquez vos enfants dans le respect de l’environnement et la conscience verte véritable, utilisez les transports alternatifs plutôt que la voiture constamment, essayez d’acheter local plutôt que des produits qui viennent de l’autre bout du monde (surtout si le choix est possible), consommez de façon responsable et durable, essayez de limiter votre empreinte écologique en faisant des choix de vie sensés et durables, etc. Toutes ces propositions sont à portée de main et il ne suffit que d’un peu de volonté et de conscience pour pouvoir y arriver !

Il est dans notre intérêt à tous de changer véritablement… après tout, nous habitons tous la même petite planète et nous dépendons tous de cette seule maison connue dans l’univers !

Vous voulez calculer votre empreinte écologique et faire les gestes qui s’imposent pour l’améliorer, consulter le site suivant : http://www.agir21.org/flash/empreinteecoweb/loadcheckplugin.html .